Accueil Vaccin COVID19 Vaccins COVID-19 sous forme d’une pilule

Vaccins COVID-19 sous forme d’une pilule

647
0
© Guido Kirchner/picture alliance via Getty Images

Aperçu

Pour rendre le processus de vaccination plus simple et plus rapide, les chercheurs travaillent au développement de vaccins COVID-19, sous forme de pilule et de spray nasal.
Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour savoir si ces vaccins par voie orale ou nasale seront aussi efficaces que les vaccins injectables.

La prochaine génération de vaccins COVID-19

le Dr Javeed Siddiqui, co-fondateur et directeur médical de TeleMed2U a déclaré que  les vaccins contre le SRAS-CoV-2 sont injectables mais plusieurs fabricants de vaccins ont commencé le développement initial d’un vaccin sous forme de spray de nasal ».

On outre «Le vaccin nasal pourrait être disponible dès 2022, mais cela est très variable en fonction de l’efficacité clinique et de l’efficacité du vaccin dans les essais cliniques».

Ainsi a déclaré que  les futures générations de vaccins devraient être efficaces  contre des variantes du virus.

Cependant  FasterCures, un centre du Milken Institute qui suit actuellement le développement des vaccins COVID-19, a signalé que cinq entreprises développent des vaccins oraux. Deux de ces sociétés sont passées aux essais cliniques de phase 1.

Comment fonctionnent les vaccins originaux COVID-19

Selon  le  Centers for Disease Control and Prevention (CDC), les vaccins COVID-19 actuels aident notre corps à développer l’immunité en lui fournissant des lymphocytes T et des lymphocytes B.

Ces globules blancs se rappellent comment combattre le coronavirus, s’il  pénétrait  dans votre corps à l’avenir.

Actuellement, trois types de vaccins COVID-19 sont autorisés aux États-Unis, bien que le vaccin Johnson & Johnson ait été temporairement suspendu car il a potentiellement déclenché un caillot sanguin rare dans un très petit pourcentage de la population.

Un vaccin est le vaccin à ARNm. Il contient du matériel provenant du virus, qui ordonne à nos cellules de fabriquer une protéine unique au coronavirus pour la combattre à l’avenir.

Un autre vaccin est le vaccin à sous-unité protéique. Il comprend des protéines inoffensives du virus au lieu du germe entier. Après la vaccination, le corps reconnaît la protéine et se souviendra comment la combattre.

Le troisième type est le vaccin vectoriel. Il contient une version modifiée d’un virus différent. À l’intérieur de la coquille du virus modifié se trouve du matériel provenant du coronavirus. Une fois que le vecteur viral est dans la cellule, les cellules produisent une protéine puis la copient, ce qui incite notre corps à construire les lymphocytes T et B qui peuvent se protéger contre le coronavirus.

Comment un spray nasal ou une pilule pourrait vous protéger du COVID-19

Immunity Bio, l’une des sociétés travaillant au développement d’autres versions du vaccin COVID-19, y compris une capsule et un comprimé soluble, a été autorisée par la FDA pour réaliser un essai clinique de phase 1. 

Les trois vaccins injectables (Pfizer-BioNTech, Moderna et Johnson & Johnson) incitent la réponse immunitaire à générer des anticorps qui luttent contre la protéine de pointe du coronavirus.

cependant, le vaccin ImmunityBio cible à la fois la protéine de pointe externe sujette aux mutations et la protéine interne plus stable, qui active les anticorps, les cellules B mémoire et les cellules T contre le coronavirus. 

Ainsi l’objectif est de créer une protection à plus long terme et de fournir une protection contre les variantes. 

Altimmune est une autre société travaillant sur un vaccin de nouvelle génération. Celui-ci serait un spray nasal. 

Ce fameux  spray nasal est conçue pour produire une réponse immunitaire , provoquant une immunité muqueuse dans la cavité nasale. 

Appelé AdCOVID, le vaccin en spray nasal est conçu pour stimuler une réponse immunitaire comprenant à la fois des anticorps et des lymphocytes T dans la cavité nasale. 

Que signifiera la prochaine génération de vaccins pour l’avenir du COVID-19?

À ce stade, il est trop tôt pour savoir si ces vaccins seront aussi efficaces que la première série de vaccins injectables.

Mais des cas antérieurs ont montré qu’un vaccin injectable original peut être suivi de versions orales.

En 1953, le vaccin antipoliomyélitique a été introduit sous forme injectable. Neuf ans plus tard, une version orale a été développée, qui a essentiellement essuyé le poliovirus de la planète.

«Nous sommes sur le point d’éliminer la [polio] du monde. Nous faisons quelque chose de similaire avec un vaccin oral contre le rotavirus. Nous avions un vaccin nasal contre la grippe, bien que cela ait eu ses hauts et ses bas », a déclaré Schaffner. « Ce n’est pas une ligne droite ici, mais il y a des précédents. »

De nouveaux vaccins plus faciles à administrer et à cibler des variantes de virus ne peuvent que signifier qu’il existe un potentiel d’éradication du coronavirus, ou du moins un moyen plus simple de prévenir l’infection ou d’en atténuer les effets.

«Si vous pouviez administrer des vaccins par un spray nasal efficace ou une pilule, vous pourriez administrer des vaccins en toute sécurité à un grand nombre de personnes très rapidement. Vous n’avez pas besoin de personnes formées pour administrer des injections. Tous les problèmes liés à l’utilisation des aiguilles et des seringues en toute sécurité disparaîtraient », a déclaré Schaffner.

Le fait de pouvoir conserver le vaccin à température ambiante le rendrait également beaucoup plus facile à administrer.

Article précédentZinc: tout ce que vous devez savoir
Article suivantMaladie de Behcet