Accueil Santé feminine Comprendre l’impact du COVID-19 sur les femmes enceintes et leurs bébés

Comprendre l’impact du COVID-19 sur les femmes enceintes et leurs bébés

682
0
image source: the-scientist.com

Les femmes enceintes atteintes de COVID-19 sont moins susceptibles que les femmes non enceintes atteintes de COVID-19 d’avoir des symptômes, mais plus susceptibles d’avoir besoin de soins intensifs si elles sont gravement malades, selon les dernières découvertes.

De nouveaux résultats de recherche publiés aujourd’hui dans le BMJ pointent le doigt sur les risques du COVID-19 chez les femmes enceintes et leurs bébés.
cette recherche suggère que les femmes enceintes vues à l’hôpital avec un COVID-19 suspecté ou confirmé sont moins susceptibles de souffrir de fièvre ou de douleurs musculaires, mais si elles développent une maladie grave, elles auront plus besoin de soins intensifs que les femmes non enceintes atteintes de COVID- 19.

Ces résultats sont basés sur une «revue systématique vivante»; recherche mondiale en cours qui recueille et synthétise des données sur la situation des femmes enceintes atteintes du COVID-19 dans les pays du monde entier. Il a été dirigé par des chercheurs de l’Université de Birmingham, au Royaume-Uni, de l’Organisation mondiale de la santé et du programme spécial HRP aux côtés d’autres collaborateurs.

Conditions médicales préexistantes

Les preuves suggèrent actuellement que les personnes non blanches, plus âgées, en surpoids et / ou ayant un problème de santé préexistant, sont plus vulnérables aux maladies graves dues au COVID-19. Selon les dernières découvertes de cette revue, les femmes enceintes atteintes de COVID-19, qui ont des conditions médicales préexistantes, telles que le diabète ou l’hypertension artérielle chronique, ou celles qui ne sont pas blanches, âgées ou en surpoids, sont également plus susceptibles de souffrent de complications de santé graves dues au COVID-19.

Mercedes Bonet, auteur de l’étude, commente: «Les preuves nous montrent que le fait d’avoir des problèmes de santé préexistants tels que le diabète ou l’hypertension artérielle vous expose à un plus grand risque, que vous soyez enceinte ou non.»
Ces résultats soulignent la nécessité pour les femmes enceintes et les femmes récemment enceintes de prendre toutes les précautions nécessaires pour éviter la maladie COVID-19, en particulier si elles ont des conditions sous-jacentes.

Risques pour les nouveau-nés et les femmes

Les résultats de la recherche montrent que les femmes enceintes ou récemment enceintes atteintes du COVID-19 sont plus susceptibles d’être admises à l’unité de soins intensifs ou d’avoir besoin d’une assistance respiratoire par rapport aux femmes non enceintes en âge de procréer.

Cellules dans un placenta infecté par le SRAS-CoV-2 (rouge) GRÂCE À DRUCILLA ROBERTS

Les femmes enceintes atteintes de COVID-19 étaient également plus susceptibles d’accoucher prématurément. Les résultats montrent également qu’un bébé sur 4 né de femmes atteintes de COVID-19 a été admis dans une unité néonatale, mais les données sur les causes des naissances prématurées ou les indications d’admission dans les unités néonatales chez ces bébés font défaut. Les taux de mortinatalité et de mortalité néonatale étaient cependant faibles.

À l’heure actuelle, la mesure dans laquelle la transmission mère-enfant du SRAS-CoV-2 se produit, soit in utero, intrapartum ou au début de la période postnatale, n’est pas claire. L’OMS s’efforce d’améliorer notre compréhension de la transmission verticale du SRAS-CoV-2 et du moment de cette transmission.

Implications pour les soins de santé

Il est important que les prestataires de soins de santé soient conscients que les femmes enceintes atteintes du COVID-19 et leurs nouveau-nés peuvent être plus susceptibles d’avoir besoin de soins spécialisés, et que les femmes et leurs bébés ont accès à ces soins. Cela est particulièrement vrai pour les femmes enceintes atteintes de COVID-19 aux côtés d’autres comorbidités ou facteurs de risque.

En outre, il est essentiel de souligner que, qu’une femme soit ou non atteinte du COVID-19, son droit à une grossesse et à une expérience d’accouchement positives doit être garanti.

Il est également important de reconnaître le stress et l’anxiété accrus causés par le COVID-19 qui peuvent être particulièrement ressentis par les femmes enceintes, les femmes récemment enceintes et leurs partenaires, enfants et familles; les prestataires de soins de santé ont un rôle à jouer pour répondre aux femmes enceintes de manière appropriée et compatissante.

SourceOrgansation mondiale de la santé
Article précédentLes vertus de la spiruline
Article suivantCe que vous devez savoir sur le nouveau vaccin Johnson & Johnson