Accueil santé A à Z Sommeil Craquer le code du sommeil

Craquer le code du sommeil

65
0

Le manque de sommeil peut entraîner de graves problèmes de santé comme le diabète de type 2, les maladies cardiaques, l’obésité et la dépression. Ainsi, avoir un sommeil de qualité n’est pas un luxe, c’est une nécessité. La bonne nouvelle est qu’un bon sommeil est à votre portée.

Dans cette série, expert du sommeil Dr Raj Dasgupta surveille quatre snoozers en difficulté avec la technologie de suivi du sommeil et utilise les données pour les aider à obtenir le sommeil qu’ils méritent.

Regardez Cracking the Sleep Code pour des conseils simples que vous pouvez appliquer dès maintenant à votre propre routine de sommeil.

Ignorer l’horloge peut-il réellement vous aider à dormir ?

Steve admet qu’il consulte ses e-mails lorsqu’il se lève pour aller aux toilettes et qu’il s’agite lorsqu’il regarde l’horloge. Le Dr Raj apporte un simple changement à l’hygiène du sommeil de Steve qui change finalement tout.

La méditation avant le coucher peut-elle réduire l’insomnie ?

La routine typique du coucher de Vinnetta comprend la télévision au lit et la vérification des médias sociaux. Le Dr Raj suggère une activité non stimulante pour l’aider à augmenter son temps de sommeil total chaque nuit.

Se coucher plus tard peut-il vous aider à vous endormir plus rapidement ?

L’horaire de travail irrégulier de David et le manque d’hygiène du sommeil le font rester allongé pendant des heures avant de s’endormir. Le Dr Raj propose une approche contre-intuitive pour amener David à dormir plus rapidement et plus régulièrement.

Le fait de sauter le bouton Snooze peut-il vous aider à vous sentir plus reposé ?

Alors qu’Annie se prépare pour un semi-marathon, le sommeil est crucial pour son rétablissement. Malheureusement, son insomnie l’empêche d’atteindre son plein potentiel. Il est temps de mettre fin à ses problèmes de sommeil avec quatre conseils révolutionnaires du Dr Raj.

Article précédentPremiers signes et symptômes du cancer du sein
Article suivantQuand s’inquiéter de la douleur mammaire