Accueil Bien être & réhabilitation Comment réduire le cholestérol : nouvelles options de médication

Comment réduire le cholestérol : nouvelles options de médication

94
0

Dans les essais, les inhibiteurs de PCSK9 abaissent les taux de cholestérol LDL de 60 % et peuvent réduire le risque cardiovasculaire de 15 %. Deux médicaments ont été approuvés.

« Les inhibiteurs de PCSK9 sont un ajout précieux à nos options de traitement », déclare le cardiologue Seth Martin, MD, MHS. Il recommande de passer en revue ces questions et réponses clés sur les inhibiteurs de PCSK9 et sur la façon de réduire le cholestérol avec votre équipe soignante.

Que sont les inhibiteurs de PCSK9 ?

« Les inhibiteurs de PCSK9 sont une nouvelle classe de médicaments hypocholestérolémiants LDL (lipoprotéines de basse densité), administrés par auto-injection, généralement toutes les deux semaines », explique Martin.

« Les inhibiteurs de PCSK9 empêchent les récepteurs LDL du foie, qui régulent et éliminent le cholestérol de la circulation sanguine, de se dégrader. Ainsi, comme les statines, ils augmentent la disponibilité des récepteurs LDL pour abaisser le LDL. Mais dans les essais, les nouveaux inhibiteurs de PCSK9 font mieux. »

Qui pourrait bénéficier des inhibiteurs de PCSK9 ?

Martin dit que, potentiellement, toute personne ayant un taux élevé de cholestérol LDL pourrait en bénéficier. Au début, l’accent est mis sur trois groupes :

  1. Les personnes atteintes d’hypercholestérolémie familiale, une maladie génétique affectant environ 1 Américain sur 200. Les statines et autres traitements ne réduisent pas suffisamment le cholestérol LDL pour ces personnes.
  2. Ceux qui ont eu une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral; c’est ce qu’on appelle souvent la prévention secondaire.
  3. Ceux qui ont une intolérance aux statines – généralement des douleurs musculaires qui empêchent l’utilisation des statines ou limitent l’utilisation aux statines de moindre intensité.

Combien coûteront les inhibiteurs de PCSK9 ?

Le prix est l’une des principales raisons pour lesquelles les inhibiteurs de PCSK9 peuvent ne pas convenir à tout le monde. Le traitement annuel peut actuellement atteindre des milliers. « La question de savoir si elles constituent une option financièrement viable pour les gens dépendra de l’assurance », déclare Martin. « Combien coûtent les co-paiements ? À quel point est-il restrictif de les faire approuver ? »

Quels sont les risques associés aux inhibiteurs de PCSK9 ?

Les essais à ce jour n’ont montré aucun risque significatif associé aux inhibiteurs de PCSK9. Tout semble bon, dit Martin, mais certaines questions restent sans réponse :

  • Quel est l’impact à long terme d’un très faible taux de cholestérol LDL ? « Les essais ont duré 2 à 3 ans. Nous prévoyons que les avantages s’accumuleront avec le temps.
  • Y a-t-il des effets secondaires ou des interactions avec d’autres médicaments ? Jusqu’à présent, non, dit Martin, mais il y a plus à apprendre.
  • Les inhibiteurs de PCSK9 préviennent-ils les événements cardiaques tels que les crises cardiaques ? « Oui. » dit Martine.
Article précédentHypertension : ce que vous devez savoir en vieillissant
Article suivantSolutions pour une vessie qui fuit