Accueil maladies et médicaments Arythmie cardiaque

Arythmie cardiaque

322
1
ARYTHMIE CARDIAQUE
ARYTHMIE CARDIAQUE source: carolinaheartandleg

Aperçu

Certaines arythmies cardiaques peuvent provoquer des signes et des symptômes gênants, parfois même potentiellement mortels.

Le traitement de l’arythmie cardiaque peut souvent contrôler ou éliminer les battements cardiaques rapides, lents ou irréguliers. De plus, étant donné que les arythmies cardiaques gênantes sont souvent aggravées – ou même causées – par un cœur faible ou endommagé, vous pourrez peut-être réduire votre risque d’arythmie en adoptant un mode de vie sain pour le cœur.

Qu’est-ce qu’un rythme cardiaque normal?

Votre cœur est composé de quatre chambres — deux chambres supérieures (oreillettes) et deux chambres inférieures (ventricules). Votre rythme cardiaque est normalement contrôlé par un stimulateur cardiaque naturel (nœud sinusal) situé dans l’oreillette droite. Le nœud sinusal produit des impulsions électriques qui démarrent normalement chaque battement de cœur. Ces impulsions provoquent la contraction des muscles des oreillettes et pompent le sang dans les ventricules.

Les impulsions électriques arrivent alors à un groupe de cellules appelé nœud auriculo-ventriculaire (AV). Le nœud AV ralentit le signal électrique avant de l’envoyer aux ventricules. Ce léger retard permet aux ventricules de se remplir de sang. Lorsque les impulsions électriques atteignent les muscles des ventricules, elles se contractent, les amenant à pomper le sang vers les poumons ou vers le reste du corps.

Dans un cœur sain, ce processus se déroule généralement sans problème, ce qui se traduit par une fréquence cardiaque au repos normale de 60 à 100 battements par minute.

Types d’arythmies

Les médecins classent les arythmies non seulement par leur origine (oreillettes ou ventricules), mais aussi par la vitesse de la fréquence cardiaque qu’elles provoquent:

Tachycardie (tak-ih-KAHR-dee-uh).

Cela fait référence à un rythme cardiaque rapide – une fréquence cardiaque au repos supérieure à 100 battements par minute.

Bradycardie (brad-e-KAHR-dee-euh).

Cela fait référence à un rythme cardiaque lent – une fréquence cardiaque au repos inférieure à 60 battements par minute.

Ce ne sont pas toutes les tachycardies ou bradycardies qui signifient que vous avez une maladie cardiaque. Par exemple, pendant l’exercice, il est normal de développer un rythme cardiaque rapide à mesure que le cœur accélère pour fournir à vos tissus un sang plus riche en oxygène. Pendant le sommeil ou les périodes de relaxation profonde, il n’est pas rare que le rythme cardiaque soit plus lent.

Tachycardies dans les oreillettes

Les tachycardies provenant des oreillettes comprennent:

  • Fibrillation auriculaire. La fibrillation auriculaire est une fréquence cardiaque rapide causée par des impulsions électriques chaotiques dans les oreillettes. Ces signaux entraînent des contractions rapides, non coordonnées et faibles des oreillettes.Les signaux électriques chaotiques bombardent le nœud AV, entraînant généralement un rythme irrégulier et rapide des ventricules. La fibrillation auriculaire peut être temporaire, mais certains épisodes ne se terminent pas à moins d’être traités.

    La fibrillation auriculaire est associée à des complications graves telles que les accidents vasculaires cérébraux.

  • Flottement auriculaire. Le flottement auriculaire est similaire à la fibrillation auriculaire. Les battements cardiaques dans le flottement auriculaire sont des impulsions électriques plus organisées et plus rythmiques que dans la fibrillation auriculaire. Le flottement auriculaire peut également entraîner de graves complications telles qu’un accident vasculaire cérébral.
  • Tachycardie supraventriculaire. La tachycardie supraventriculaire est un terme large qui inclut de nombreuses formes d’arythmie provenant au-dessus des ventricules (supraventriculaires) dans les oreillettes ou le nœud AV. Ces types d’arythmie semblent provoquer des épisodes soudains de palpitations qui commencent et se terminent brusquement.
  • syndrome de Wolff-Parkinson-Blanc. Dans le syndrome de Wolff-Parkinson-White, un type de tachycardie supraventriculaire, il existe une voie électrique supplémentaire entre les oreillettes et les ventricules, qui est présente à la naissance. Cependant, vous ne pouvez pas éprouver de symptômes jusqu’à ce que vous soyez un adulte. Cette voie peut permettre aux signaux électriques de passer entre les oreillettes et les ventricules sans passer par le nœud AV, conduisant à des courts-circuits et à des battements cardiaques rapides.

Tachycardie ventriculaire

Les tachycardies survenant dans les ventricules comprennent :

  • Tachycardie ventriculaire. La tachycardie ventriculaire est une fréquence cardiaque rapide et régulière qui provient de signaux électriques anormaux dans les ventricules. La fréquence cardiaque rapide ne permet pas aux ventricules de se remplir et de se contracter efficacement pour pomper suffisamment de sang vers le corps. La tachycardie ventriculaire peut ne pas causer de problèmes graves si vous avez un cœur par ailleurs en bonne santé, mais il peut s’agir d’une urgence médicale qui nécessite un traitement médical rapide si vous avez une maladie cardiaque ou un cœur faible.
  • Fibrillation ventriculaire. La fibrillation ventriculaire se produit lorsque des impulsions électriques rapides et chaotiques font frémir les ventricules de manière inefficace au lieu de pomper le sang nécessaire vers le corps. Ce problème grave est fatal si le cœur n’est pas rétabli à un rythme normal en quelques minutes.La plupart des personnes qui souffrent de fibrillation ventriculaire ont une maladie cardiaque sous-jacente ou ont subi un traumatisme grave.
  • Syndrome long de QT. Le syndrome du QT long est un trouble cardiaque qui comporte un risque accru de rythmes cardiaques rapides et chaotiques. Les battements cardiaques rapides, causés par des changements dans le système électrique de votre cœur, peuvent conduire à des évanouissements et peuvent mettre la vie en danger. Dans certains cas, le rythme de votre cœur peut être si erratique qu’il peut causer la mort subite.Vous pouvez naître avec une mutation génétique qui vous expose à un risque de syndrome du QT long. De plus, plusieurs médicaments peuvent causer le syndrome du QT long. Certaines conditions médicales, telles que les malformations cardiaques congénitales, peuvent également causer le syndrome du QT long.

Bradycardie : Un rythme cardiaque lent

Bien qu’une fréquence cardiaque inférieure à 60 battements une minute au repos soit considérée comme une bradycardie, une faible fréquence cardiaque au repos ne signale pas toujours un problème. Si vous êtes en forme physiquement, vous pouvez avoir un cœur efficace capable de pomper un approvisionnement adéquat en sang avec moins de 60 battements par minute au repos.

De plus, certains médicaments utilisés pour traiter d’autres affections, comme l’hypertension artérielle, peuvent faire baisser votre fréquence cardiaque. Cependant, si votre rythme cardiaque est lent et que votre cœur ne pompe pas assez de sang, vous pouvez avoir l’une des nombreuses bradycardies, notamment :

  • Syndrome malade de sinus. Si votre nœud sinusal, qui est responsable de la configuration du rythme de votre cœur, n’envoie pas d’impulsions correctement, votre fréquence cardiaque peut alterner entre trop lent (bradycardie) et trop rapide (tachycardie). Le syndrome des sinus malades peut également être causé par des cicatrices près du nœud sinusal qui ralentissent, perturbent ou bloquent le déplacement des impulsions. Le syndrome des sinus malades est plus fréquent chez les personnes âgées.
  • Bloc de conduction. Un bloc des voies électriques de votre cœur peut se produire dans ou près du nœud AV, qui se trouve sur la voie entre vos oreillettes et vos ventricules. Un blocage peut également se produire le long d’autres voies menant à chaque ventricule.Selon l’emplacement et le type de bloc, les impulsions entre les moitiés supérieure et inférieure de votre cœur peuvent être ralenties ou bloquées. Si le signal est complètement bloqué, certaines cellules du nœud AV ou des ventricules peuvent faire un rythme cardiaque régulier, bien que généralement plus lent.

    Certains blocs peuvent ne causer aucun signe ou symptôme, et d’autres peuvent causer des battements sautés ou une bradycardie.

Battements de cœur prématurés

Bien qu’il se sente souvent comme un battement de cœur ignoré, un battement de cœur prématuré est en fait un battement supplémentaire. Même si vous pouvez ressentir un battement prématuré occasionnel, cela signifie rarement que vous avez un problème plus grave. Pourtant, un battement prématuré peut déclencher une arythmie plus durable , en particulier chez les personnes atteintes d’une maladie cardiaque. Des battements prématurés fréquents qui durent plusieurs années peuvent conduire à un cœur faible.

Des battements de cœur prématurés peuvent survenir lorsque vous vous reposez ou peuvent parfois être causés par le stress, l’exercice intense ou des stimulants, tels que la caféine ou la nicotine.

Symptômes

Les arythmies peuvent ne pas causer de signes ou de symptômes. En fait, votre médecin pourrait vous trouver une arythmie avant de le faire, lors d’un examen de routine. Cependant, les signes et symptômes visibles ne signifient pas nécessairement que vous avez un problème grave.

Les symptômes visibles de l’arythmie peuvent inclure:

  • Un flottement dans votre poitrine
  • Un rythme cardiaque de course (tachycardie)
  • Un rythme cardiaque lent (bradycardie)
  • Douleur thoracique
  • Essoufflement

D’autres symptômes peuvent inclure:

  • anxiété
  • fatigue
  • Étourdissements ou étourdissements
  • transpiration
  • Évanouissement (syncope) ou quasi évanouissement

Quand consulter un médecin

Les arythmies peuvent vous faire sentir des battements de cœur prématurés, ou vous pouvez sentir que votre cœur bat ou bat trop lentement. D’autres signes et symptômes peuvent être liés au fait que votre cœur ne pompe pas efficacement en raison du rythme cardiaque rapide ou lent. Il s’agit notamment de l’essoufflement, de la faiblesse, des étourdissements, des étourdissements, des évanouissements ou presque, et des douleurs ou des malaises thoraciques.

Seek urgent medical care if you suddenly or frequently experience any of these signs and symptoms at a time when you wouldn’t expect to feel them.

Ventricular fibrillation is one type of arrhythmia that can be deadly. It occurs when the heart beats with rapid, erratic electrical impulses. This causes the lower chambers in your heart (ventricles) to quiver uselessly instead of pumping blood. Without an effective heartbeat, blood pressure plummets, cutting off blood supply to your vital organs.

A person with ventricular fibrillation will collapse within seconds and soon won’t be breathing or have a pulse. If this occurs, follow these steps:

  • Composez le 911 ou le numéro d’urgence de votre région.
  • S’il n’y a personne à proximité formé à la réanimation cardiorespiratoire (RCR), fournissez la RCRmains seulement. Cela signifie des compressions thoraciques ininterrompues à raison de 100 à 120 par minute jusqu’à l’arrivée des ambulanciers paramédicaux. Pour faire des compressions thoraciques, poussez fort et vite au centre de la poitrine. Vous n’avez pas besoin de faire de la respiration de secours.
  • Si vous ou quelqu’un à proximité connaissez la RCR,commencez à le fournir si nécessaire. La RCR peut aider à maintenir le flux sanguin vers les organes jusqu’à ce qu’un choc électrique (défibrillation) puisse être administré.
  • Découvrez si un défibrillateur externe automatisé (DEA) est disponible à proximité. Ces défibrillateurs portables, qui peuvent délivrer un choc électrique pouvant relancer les battements de cœur, sont disponibles dans un nombre croissant d’endroits, comme dans les avions, les voitures de police et les centres commerciaux. Ils peuvent même être achetés pour votre maison.Aucune formation n’est requise. Le DEA vous dira quoi faire. Il est programmé pour permettre un choc uniquement lorsque cela est approprié.

Causes

Certaines conditions peuvent conduire à, ou causer, une arythmie, y compris:

  • Une crise cardiaque qui se produit en ce moment
  • Cicatrisation du tissu cardiaque à la suite d’une crise cardiaque antérieure
  • Changements dans la structure de votre cœur, comme la cardiomyopathie
  • Artères bloquées dans votre cœur (maladie coronarienne)
  • Hypertension artérielle
  • Glande thyroïde hyperactive (hyperthyroïdie)
  • Glande thyroïde sous-active (hypothyroïdie)
  • Diabète
  • apnée du sommeil
  • Infection par covid-19

D’autres choses qui peuvent causer une arythmie comprennent:

  • tabagisme
  • Boire trop d’alcool ou de caféine
  • abus de drogues
  • Stress ou anxiété
  • Certains médicaments et suppléments, y compris les médicaments contre le rhume et les allergies en vente libre et les suppléments nutritionnels
  • génétique

facteur de risque

Certaines conditions peuvent augmenter votre risque de développer une arythmie. Il s’agit notamment des éléments suivants :

  • Maladie coronarienne, autres problèmes cardiaques et chirurgie cardiaque antérieure. Les artères cardiaques rétrécies, une crise cardiaque, des valves cardiaques anormales, une chirurgie cardiaque antérieure, une insuffisance cardiaque, une cardiomyopathie et d’autres lésions cardiaques sont des facteurs de risque pour presque tous les types d’arythmie.
  • Hypertension artérielle. Cela augmente votre risque de développer une maladie coronarienne. Cela peut également rendre les parois de votre ventricule gauche rigides et épaisses, ce qui peut changer la façon dont les impulsions électriques traversent votre cœur.
  • Cardiopathie congénitale. Être né avec une anomalie cardiaque peut affecter le rythme de votre cœur.
  • Problèmes de thyroïde. Avoir une glande thyroïde hyperactive ou sous-active peut augmenter votre risque d’arythmies.
  • Diabète. Votre risque de développer une maladie coronarienne et de l’hypertension artérielle augmente considérablement avec le diabète non contrôlé.
  • Apnée obstructive du sommeil. Ce trouble, dans lequel votre respiration est interrompue pendant le sommeil, peut augmenter votre risque de bradycardie, de fibrillation auriculaire et d’autres arythmies.
  • Déséquilibre électrolytique. Les substances présentes dans votre sang appelées électrolytes, comme le potassium, le sodium, le calcium et le magnésium, aident à déclencher et à conduire les impulsions électriques dans votre cœur. Des niveaux d’électrolytes trop élevés ou trop bas peuvent affecter les impulsions électriques de votre cœur et contribuer au développement de l’arythmie.

D’autres facteurs qui peuvent vous mettre à risque plus élevé de développer une arythmie comprennent:

  • Médicaments et suppléments. Certains médicaments contre la toux et le rhume en vente libre et certains médicaments d’ordonnance peuvent contribuer au développement de l’arythmie.
  • Boire trop d’alcool. Boire trop d’alcool peut affecter les impulsions électriques dans votre cœur et peut augmenter le risque de développer une fibrillation auriculaire.
  • Consommation de caféine, de nicotine ou de drogues illégales. La caféine, la nicotine et d’autres stimulants peuvent faire battre votre cœur plus rapidement et peuvent contribuer au développement d’arythmies plus graves. Les drogues illicites, telles que les amphétamines et la cocaïne, peuvent affecter profondément le cœur et entraîner de nombreux types d’arythmies ou la mort subite due à la fibrillation ventriculaire.

Complications

Certaines arythmies peuvent augmenter votre risque de développer des conditions telles que:

  • Accident vasculaire cérébral. Les arythmies cardiaques sont associées à un risque accru de caillots sanguins. Si un caillot se détache, il peut voyager de votre cœur à votre cerveau. Là, il pourrait bloquer la circulation sanguine, provoquant un accident vasculaire cérébral. Si vous souffrez d’arythmie cardiaque, votre risque d’accident vasculaire cérébral est augmenté si vous souffrez d’une maladie cardiaque existante ou si vous avez 65 ans ou plus.Certain medications, such as blood thinners, can greatly lower your risk of stroke or damage to other organs caused by blood clots. Your doctor will determine if a blood-thinning medication is appropriate for you, depending on your type of arrhythmia and your risk of blood clots.
  • Heart failure. Heart failure can result if your heart is pumping ineffectively for a prolonged period due to a bradycardia or tachycardia, such as atrial fibrillation. Sometimes controlling the rate of an arrhythmia that’s causing heart failure can improve your heart’s function.

Prevention

Pour prévenir l’arythmie cardiaque, il est important de mener une vie saine pour le cœur afin de réduire votre risque de maladie cardiaque. Un mode de vie sain pour le cœur peut comprendre :

  • Une alimentation saine pour le cœur
  • Rester physiquement actif et maintenir un poids santé
  • Éviter de fumer
  • Limiter ou éviter la caféine et l’alcool
  • Réduire le stress, car le stress intense et la colère peuvent causer des problèmes de rythme cardiaque
  • Utiliser des médicaments en vente libre avec prudence, car certains médicaments contre le rhume et la toux contiennent des stimulants qui peuvent déclencher un rythme cardiaque rapide

Diagnostic

Pour diagnostiquer une arythmie cardiaque, votre médecin examinera vos symptômes et vos antécédents médicaux et procédera à un examen physique. Votre médecin peut vous poser des questions sur les affections qui peuvent déclencher votre arythmie, comme une maladie cardiaque ou un problème avec votre glande thyroïde, ou faire un test de dépistage. Votre médecin peut également effectuer des tests de surveillance cardiaque spécifiques aux arythmies. Il peut s’agir :

  • Électrocardiogramme (ECG). Lors d’un ECG,des capteurs (électrodes) qui peuvent détecter l’activité électrique de votre cœur sont fixés à votre poitrine et parfois à vos membres. Un ECG mesure le moment et la durée de chaque phase électrique de votre rythme cardiaque.
  • Moniteur Holter. Cet appareil ECG portable peut être porté pendant une journée ou plus pour enregistrer l’activité de votre cœur pendant que vous vasillez à vos occupations.
  • Enregistreur d’événements. Pour les arythmies sporadiques, vous gardez cet appareil ECG portable disponible, en le fixant à votre corps et en appuyant sur un bouton lorsque vous avez des symptômes. Cela permet à votre médecin de vérifier votre rythme cardiaque au moment de vos symptômes.
  • Échocardiogramme. Dans ce test non invasif, un appareil portatif (transducteur) placé sur votre poitrine utilise des ondes sonores pour produire des images de la taille, de la structure et du mouvement de votre cœur.
  • Enregistreur de boucle implantable. Si vos symptômes sont très peu fréquents, un enregistreur d’événements peut être implanté sous votre peau dans la région de la poitrine pour enregistrer continuellement l’activité électrique de votre cœur et détecter les rythmes cardiaques anormaux.

Si votre médecin ne trouve pas d’arythmie au cours de ces tests, il peut essayer de déclencher votre arythmie avec d’autres tests, qui peuvent inclure:

  • Test de résistance. Certaines arythmies sont déclenchées ou aggravées par l’exercice. Lors d’un test d’effort, on vous demandera de faire de l’exercice sur un tapis roulant ou un vélo stationnaire pendant que votre activité cardiaque est surveillée. Si les médecins vous évaluent pour déterminer si la maladie coronarienne peut être à l’origine de l’arythmie, et vous avez de la difficulté à faire de l’exercice, alors votre médecin peut utiliser un médicament pour stimuler votre cœur d’une manière qui est similaire à l’exercice.
  • Test de table basculante. Votre médecin peut vous recommander ce test si vous avez eu des évanouissements. Votre fréquence cardiaque et votre tension artérielle sont surveillées lorsque vous vous allongez à plat sur une table. La table est alors inclinée comme si vous étiez debout. Votre médecin observe comment votre cœur et le système nerveux qui le contrôle réagissent au changement d’angle.
  • Essais et cartographies électrophysiologiques. Dans ce test, les médecins enfilent des tubes minces et flexibles (cathéters) inclinés avec des électrodes à travers vos vaisseaux sanguins à une variété de taches dans votre cœur. Une fois en place, les électrodes peuvent cartographier la propagation des impulsions électriques à travers votre cœur.De plus, votre cardiologue peut utiliser les électrodes pour stimuler votre cœur à battre à des vitesses qui peuvent déclencher — ou arrêter — une arythmie. Cela permet à votre médecin de voir l’emplacement de l’arythmie, ce qui peut en être la cause et quels traitements peuvent aider. Votre médecin peut également utiliser ce test pour évaluer la probabilité que vous développiez une arythmie si vous avez certaines conditions qui augmentent votre risque.
Article précédentMaladie des valves cardiaques ( valvulopathie)
Article suivantRégime Sirtfood : Avantages et Inconvénients

1 COMMENTAIRE

  1. […] mais peuvent causer d’autres problèmes tels que l’hypothermie, l’hypotension et la bradycardie. Des complications peuvent survenir en raison de la malnutrition et de la perte de poids. Par […]