Accueil maladies et médicaments Utilisations et fonctionnement

Utilisations et fonctionnement

244
0

Un test de selles de calprotectine détecte les niveaux de calprotectine, qui est une protéine qui indique une inflammation de l’intestin, dans les selles d’une personne. Bien que les médecins effectuent généralement ces tests pour aider à diagnostiquer les maladies inflammatoires de l’intestin (MII), ils peuvent également les utiliser pour suivre l’évolution d’un diagnostic de MII existant.

Un test de selles de calprotectine, ou un test de calprotectine fécale, vérifie l’inflammation dans les intestins. Avec ce type de test, un laboratoire examine l’échantillon de selles d’une personne pour la calprotectine, qui est un type de protéine, afin de déterminer les niveaux d’inflammation dans les intestins.

Si une personne présente des symptômes indiquant un problème avec les intestins, un test de selles à la calprotectine peut aider les médecins à faire la différence entre les causes inflammatoires et non inflammatoires. Les infections bactériennes peuvent provoquer une inflammation, tout comme les MII.

Il est important de noter que les résultats des tests de calprotectine sont plus représentatifs de l’inflammation du côlon que de l’inflammation de l’intestin grêle. Cela signifie que le test ne peut pas toujours détecter avec précision toutes les formes de MII. La maladie de Crohn, par exemple, peut n’affecter que l’intestin grêle.

Cet article examinera comment fonctionne le test de selles à la calprotectine, quand une personne peut en prendre un et à quoi s’attendre en le faisant.

Les neutrophiles sont un type de globules blancs. Si une personne présente une inflammation du tractus gastro-intestinal (GI), les neutrophiles se déplacent vers la zone d’inflammation. Ils libèrent ensuite de la calprotectine, qui est une protéine. Cette libération de calprotectine provoque des niveaux plus élevés de protéines dans les selles de la personne.

Un test de selles à la calprotectine mesure la quantité de calprotectine dans les selles pour montrer la quantité d’inflammation présente dans les intestins.

Un test de selles à la calprotectine est non invasif et les personnes n’ont qu’à fournir un échantillon de selles. Le laboratoire fournira un récipient propre pour l’échantillon. Il ne doit pas y avoir d’urine ou d’eau, car cela pourrait contaminer l’échantillon.

Un médecin peut demander un test de selles à la calprotectine si une personne présente des symptômes qui pourraient indiquer qu’elle est atteinte d’une MICI. Ces symptômes comprennent :

Un test de selles à la calprotectine peut aider un médecin à déterminer si une personne souffre de MII ou d’une affection intestinale non inflammatoire, telle que le syndrome du côlon irritable (IBS).

Les médecins peuvent également utiliser un test de selles à la calprotectine pour une personne qui a déjà reçu un diagnostic de MII. Ils peuvent utiliser le test pour vérifier si leurs niveaux d’inflammation ont diminué afin de savoir si leur plan de traitement fonctionne efficacement.

Ils peuvent également utiliser un test de selles à la calprotectine si une personne a une poussée de MII. Cela peut les aider à déterminer la gravité des niveaux d’inflammation de la personne par rapport à leurs niveaux de base.

Une fois que le laboratoire reçoit l’échantillon de selles, il testera les niveaux de calprotectine en utilisant une méthode appelée dosage immuno-enzymatique (ELISA).

Selon un article 2021, ELISA est l’étalon-or des immunodosages. Un immunodosage est un test qui utilise un anticorps pour se lier à une substance spécifique afin de montrer la quantité d’une substance particulière présente dans les fluides corporels d’une personne.

Un test ELISA peut détecter des substances telles que :

  • anticorps
  • antigènes
  • protéines
  • glycoprotéines
  • les hormones

Selon un article 2017le test ELISA est efficace et il est rare d’obtenir des résultats faussement positifs ou faussement négatifs.

L’article note également que, dans certains cas, une personne peut être en mesure d’effectuer un test de selles à la calprotectine à domicile. Ils peuvent utiliser un dispositif d’échantillonnage pour extraire la bonne quantité d’échantillon à tester. Ils peuvent ensuite utiliser une application sur leur smartphone pour analyser les résultats.

Cependant, la fiabilité du test peut varier selon le fabricant du kit.

Selon le même article de 2017 ci-dessus, les plages normales et anormales de calprotectine sont généralement les suivantes :

  • Des taux de calprotectine de 50 à 200 microgrammes par milligramme (μg/mg) sont généralement normaux. Ce niveau peut indiquer une légère élévation des niveaux de calprotectine, mais il n’est généralement pas suffisant pour justifier une enquête plus approfondie.
  • Des niveaux de calprotectine supérieurs à 200 μg/mg peuvent indiquer un état inflammatoire.
  • Des niveaux de calprotectine de 500 à 600 μg/mg indiqueront presque certainement un état inflammatoire.

Il est important de noter que les plages normales et anormales de calprotectine peuvent varier entre les différents kits de test et selon l’emplacement en raison de l’hygiène et de la prévalence des infections intestinales.

Un médecin peut recommander un test de selles à la calprotectine pour deux raisons principales : pour diagnostiquer une affection ou pour surveiller une affection existante.

Lors du diagnostic d’une condition

Une personne peut avoir besoin d’un test de calprotectine si elle présente des symptômes pouvant indiquer une inflammation des intestins. Ces symptômes comprennent :

  • diarrhée fréquente
  • douleur abdominale
  • fatigue
  • selles sanglantes
  • perte de poids

Lors de la surveillance d’un diagnostic existant

Un médecin peut également utiliser un test de calprotectine si une personne a déjà une MII. En montrant les niveaux d’inflammation, le test peut aider le médecin à surveiller l’état, à déterminer si le traitement fonctionne ou à déterminer la gravité d’une poussée.

Un test de selles à la calprotectine est un test non invasif. Il n’est pas nécessaire de préparer l’intestin au préalable.

Habituellement, un médecin prélèvera un échantillon de selles de la personne et l’enverra à un laboratoire pour analyse. Certains médecins ou laboratoires peuvent fournir à une personne des instructions sur la façon de prélever l’échantillon à domicile. Le laboratoire fournira également un récipient propre pour l’échantillon afin d’éviter toute contamination potentielle. La personne doit s’assurer que l’échantillon de selles ne contient ni urine ni eau.

Le médecin informera ensuite la personne une fois qu’elle aura reçu les résultats du test. Après avoir interprété les résultats, ils peuvent effectuer d’autres tests si les résultats montrent des niveaux d’inflammation modérés à élevés.

Si une personne a des niveaux de calprotectine faibles ou normaux, cela peut signifier qu’il n’y a pas d’inflammation dans le côlon ou qu’une affection non inflammatoire peut provoquer des symptômes.

Le délai pour les résultats des tests variera en fonction du laboratoire effectuant le test. Une fois que le laboratoire a testé l’échantillon de selles, il peut prendre plusieurs jours pour que les résultats soient disponibles.

Si une personne a passé un test à domicile, elle peut recevoir le résultat de son test en quelques heures.

Des taux de calprotectine faibles ou normaux peuvent signaler une affection intestinale non inflammatoire, telle que le SII, ou une infection virale du tractus gastro-intestinal.

Selon le article 2017, si une personne a un taux de calprotectine de 50 à 200 μg/mg, elle peut avoir besoin d’un deuxième test plusieurs semaines après le premier pour vérifier si ces taux sont encore légèrement élevés. Des taux de calprotectine légèrement élevés ne nécessitent généralement aucune autre action, car le risque de tout état inflammatoire est faible.

Des niveaux modérés de calprotectine, ou des niveaux qui ont augmenté d’un test à l’autre, pourraient être un signe d’inflammation ou d’aggravation d’une condition. Un médecin peut choisir d’effectuer des tests supplémentaires pour enquêter. Cela peut prendre la forme d’une endoscopie.

Un test de selles de calprotectine est un test non invasif pour mesurer les niveaux de calprotectine dans l’échantillon de selles d’une personne. Les niveaux de calprotectine, qui est un type de protéine, dans les selles peuvent indiquer des niveaux d’inflammation dans les intestins.

Une personne peut avoir besoin d’un test de selles à la calprotectine si elle présente des symptômes d’inflammation dans les intestins, tels qu’une diarrhée fréquente, des douleurs à l’estomac ou des selles sanglantes.

Les résultats d’un test de selles à la calprotectine peuvent aider un médecin à déterminer si une personne souffre d’un état inflammatoire ou non inflammatoire des intestins. Ils peuvent également utiliser un test de selles à la calprotectine pour surveiller un diagnostic de MII existant.

Article précédentColite ulcéreuse et douleurs articulaires : quel est le lien ?
Article suivantPeut-on mourir de colite ulcéreuse ? Complications et urgences